Sacs plastiques sur les marchés: voici pourquoi ils sont toujours omniprésents malgré leur interdiction

Deux ans après l’interdiction progressive des sacs plastiques à usage unique dans les commerces et à l’occasion de la Journée mondiale sans sac plastique le mardi 3 juillet, Surfrider Paris dresse le bilan et constate que de nombreux points de vente en délivrent toujours. Notamment sur les marchés de la capitale où ils auraient pourtant dû disparaître.

Samedi 30 juin, les bénévoles de Surfrider Paris ont investi plusieurs marchés dans le 12e, le 17e, le 18e, le 19e et le 20e arrondissement pour inciter les consommateurs à passer au sac réutilisable en tissu. Mais aussi pour comprendre quels sont encore les freins à décliner le sac plastique et les raisons pour lesquelles ces sacs sont présents malgré leur interdiction.

Les raisons d’un attachement chez les clients

La majorité des personnes que nous avons rencontrées ont désormais pris conscience que le sac en plastique est un déchet polluant dans la nature.

Mais il y a toujours une raison, plus ou moins bonne, pour céder au sac plastique tendu par le commerçant :
– les personnes n’avaient “pas prévu de passer au marché et se sont retrouvées sans contenant”
– elles possèdent “un sac réutilisable mais l’ont oublié à la maison”
– elles l’ont emporté “mais ont vu trop juste et se retrouvent obligées de compléter par des sacs plastiques pour ramener tous les achats”
– “le sac réutilisable est trop grand pour des petits produits”
– elles ne veulent pas d’un sac en plastique, se le sont vues délivré et n’ont pas osé dire non
– le sac plastique permet de ramener les produits qui auraient sali le sac réutilisable
– “venir avec un cabas, c’est déjà bien” et que “le sacs plastiques sont utilisés en sacs poubelle”
– que “mettre la salade avec le sac plastique au frigo permet de la conserver” (ce qui est d’ailleurs une idée fausse)
– que “le changement doit venir des vendeurs”

Du côté des commerçants, il y a aussi des explications

De nombreux commerçants ont également compris l’enjeu et la nécessité du sac réutilisable. Les marchés bio surtout mais aussi des commerçants engagés proposent à présent des sacs en papier ou leurs produits en vrac. Il faut les saluer et nous les remercions !

Mais la plupart nous disent …
– que “leur patron leur impose de donner systématiquement un sac aux clients”
– que “sans sac plastique, certains clients préfèrent ne pas acheter sur leur stand”
– qu’ils en délivrent car il s’agit d’écouler les stocks et qu’après ils se mettront au sac en papier… On l’espère. Certains nous ont même avoué “qu’ils venaient sur tel ou tel marché parce qu’on leur laissait distribuer des sacs en plastique contrairement à d’autres”
– c’est “plus rapide comme ça”
– que “les sacs plastiques coûtent moins cher que les sacs en papier”

Alors que faire ?

A Surfrider, nous ne portons aucun jugement. Nous accompagnons les citoyens vers les bons usages et pour cela il est nécessaire de les écouter pour comprendre leurs besoins et obstacles. Nous rappelons en revanche les professionnels à leurs responsabilités tout comme nous interpellons la Ville de Paris, les mairies d’arrondissements et les gestionnaires privés des marchés pour que ces acteurs fassent réellement appliquer la réglementation en vigueur.

Vous l’aurez compris, nous, on plaide pour le sac réutilisable !

4 réponses
  1. DUMONT
    DUMONT dit :

    Bonjour,

    Merci pour votre article. J’habite dans le XVIIIeme et je fais régulièrement le marché boulevard ornano. J’emmene toujours mon cabas et un grand sac pour pouvoir mettre mes légumes, malheureusement je me retrouve toujours avec une montagne de sacs plastiques dont je ne sais quoi faire. Je n’ose pas les jeter donc je les garde chez moi pour pouvoir les réutiliser mais je vois bien que ces sacs s’accumulent.

    J’ai une part de responsabilité dans ce phénomène car je n’ose pas dire non aux vendeurs qui me tendent des sacs lorsque j’ai trop de légumes dans les mains. Lorsque j’arrive à refuser ils mettent aussi mes courses automatiquement dans des sacs lorsqu’ils les pèsent.

    Je ne comprends pas pourquoi la mairie n’intervient pas et n’impose pas aux commerçants l’utilisation de sacs biodegrables ou simplement de bassines dans lesquelles les clients mettraient tous leurs légumes pour les faire ensuite peser.

    Serait-il possible de lancer une pétition pour que la mairie et les habitants puissent prendre conscience de ce problème ?

    Répondre
    • SFE Paris
      SFE Paris dit :

      Bonjour Clémentine,
      Nous prévoyons de faire des actions sur les marchés faire avancer les choses concernant l’utilisation encore présente des sac plastiques a usages uniques.
      Si ce n’est pas déjà le cas, je vous invite a vous inscrire a la newsletter pour recevoir les prochaines actions de Surfrider Paris.
      Dans les prochains mois (après cette période difficile) une action sur les marchés est en cours d’organisation.
      A bientôt !
      (Désolé pour la réponse tardive, nous avons eu des soucis avec la partie commentaire sur le site!)

      Répondre
  2. stephane
    stephane dit :

    Je suis devenu adepte du mode de vie Zéro déchet depuis 1 après le repas de Noël de 2018 en observant les comportements de la famille au moment du déballage des cadeaux. Lorsque l’on prend un peu de recul on a une autre vision de ce moment que l’on idéalise depuis notre enfance. J’ai bien sur vu des sourires et des expressions de visage qui dégagent des belles émotions, mais en y regardant plus en détail j’ai vu cet frénésie de déballage à la recherche du cadeau idéal qui nous manque (ou que l’imagine qui nous manque pour combler un vide que l’on c’est créé peut être) et à la fin de l’exercice : une montagne d’emballage que l’on retrouve sur le champs de bataille. Mais c’est en voyant l’expression de visage de mon fils en ouvrant une enveloppe déposait par le père noël dans le sapin que j’ai compris que je devais sortir de cette spirale de cette société de consommation, un séjour à Berlin lui donnait bien plus de satisfaction que ce dernier smartphone, écouteur sans fil …
    Me voilà un plus tard je suis dans la démarche de réduction des déchets en apprenant à refuser et en changeant quelques habitudes, et la plus facile a été de refuser les sacs plastiques en effectuant les courses, je vous remercie pour les informations qui permettront de prendre la bonne décision à ceux qui n’ont pas encore adopté ce mode de vie sans plastique. Je vous recommande de lire l’article : apporter votre sac réutilisable pour faire ses courses
    https://365reusable.com/blogs/365-conseils/9-apporter-votre-propre-sac-reutilisable

    https://365reusable.com/blogs/365-conseils/9-apporter-votre-propre-sac-reutilisable

    Répondre
  3. pairaud
    pairaud dit :

    Bonjour,
    Regardez cette vidéo d’un torrent de déchets au Ghana, c’est impressionnant. Cà symbolise notre ére de consommation.
    Ce n’est pas un cadeau pour nos enfants, mais çà revient aussi déjà dans notre corps avec les organismes qui les absorbent en petite partie.
    https://www.facebook.com/bezpecnostvesvete/videos/709084389920702/
    Concernant les marchés, il faudrait que les clients emmènent des sacs réutilisables dans leur cabas, mais il faut que les vendeurs jouent le jeu aussi.
    Il faudrait contacter les mairies pour pouvoir communiquer avec des affiches ou sur le journal local, peut être récompenser symboliquement les gens responsables…
    Si au final, les gens rejettent les sacs plastiques proposés par certains commerçants, c’est gagné. Chez moi à Drancy, il y a 3 marchés par semaine.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Répondre à SFE Paris Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.