Sacs plastiques sur les marchés: voici pourquoi ils sont toujours omniprésents malgré leur interdiction

Deux ans après l’interdiction progressive des sacs plastiques à usage unique dans les commerces et à l’occasion de la Journée mondiale sans sac plastique le mardi 3 juillet, Surfrider Paris dresse le bilan et constate que de nombreux points de vente en délivrent toujours. Notamment sur les marchés de la capitale où ils auraient pourtant dû disparaître.

Samedi 30 juin, les bénévoles de Surfrider Paris ont investi plusieurs marchés dans le 12e, le 17e, le 18e, le 19e et le 20e arrondissement pour inciter les consommateurs à passer au sac réutilisable en tissu. Mais aussi pour comprendre quels sont encore les freins à décliner le sac plastique et les raisons pour lesquelles ces sacs sont présents malgré leur interdiction.

Les raisons d’un attachement chez les clients

La majorité des personnes que nous avons rencontrées ont désormais pris conscience que le sac en plastique est un déchet polluant dans la nature.

Mais il y a toujours une raison, plus ou moins bonne, pour céder au sac plastique tendu par le commerçant :
– les personnes n’avaient “pas prévu de passer au marché et se sont retrouvées sans contenant”
– elles possèdent “un sac réutilisable mais l’ont oublié à la maison”
– elles l’ont emporté “mais ont vu trop juste et se retrouvent obligées de compléter par des sacs plastiques pour ramener tous les achats”
– “le sac réutilisable est trop grand pour des petits produits”
– elles ne veulent pas d’un sac en plastique, se le sont vues délivré et n’ont pas osé dire non
– le sac plastique permet de ramener les produits qui auraient sali le sac réutilisable
– “venir avec un cabas, c’est déjà bien” et que “le sacs plastiques sont utilisés en sacs poubelle”
– que “mettre la salade avec le sac plastique au frigo permet de la conserver” (ce qui est d’ailleurs une idée fausse)
– que “le changement doit venir des vendeurs”

Du côté des commerçants, il y a aussi des explications

De nombreux commerçants ont également compris l’enjeu et la nécessité du sac réutilisable. Les marchés bio surtout mais aussi des commerçants engagés proposent à présent des sacs en papier ou leurs produits en vrac. Il faut les saluer et nous les remercions !

Mais la plupart nous disent …
– que “leur patron leur impose de donner systématiquement un sac aux clients”
– que “sans sac plastique, certains clients préfèrent ne pas acheter sur leur stand”
– qu’ils en délivrent car il s’agit d’écouler les stocks et qu’après ils se mettront au sac en papier… On l’espère. Certains nous ont même avoué “qu’ils venaient sur tel ou tel marché parce qu’on leur laissait distribuer des sacs en plastique contrairement à d’autres”
– c’est “plus rapide comme ça”
– que “les sacs plastiques coûtent moins cher que les sacs en papier”

Alors que faire ?

A Surfrider, nous ne portons aucun jugement. Nous accompagnons les citoyens vers les bons usages et pour cela il est nécessaire de les écouter pour comprendre leurs besoins et obstacles. Nous rappelons en revanche les professionnels à leurs responsabilités tout comme nous interpellons la Ville de Paris, les mairies d’arrondissements et les gestionnaires privés des marchés pour que ces acteurs fassent réellement appliquer la réglementation en vigueur.

Vous l’aurez compris, nous, on plaide pour le sac réutilisable !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *