Le bilan de notre Initiative océane 2019

Cette année encore, Surfrider Paris a repris ses gants et sacs poubelle pour partir à l’assaut du Bassin de la Villette et collecter les déchets présents.

Durant une heure et avec le soutien de 300 bénévoles, ont été collectés ou repêchés : 56000 Mégots • 7733 Capsules • 1006 Cannettes • 628 résidus de papier et carton • 594 Gobelets en plastique • 451 Petites bouteilles en plastique • 363 Bouchons de bouteilles plastiques • 350 Bouteilles en verre • 335 paquets de cigarette • 242 Pailles et touillettes • 160 tickets de métro • 114 Vaisselles de pique-nique • 113 Briquets • 105 cartons d’emballage • 105 Gobelets en carton • 85 CapriSun • 48 Barquette « kebab » : en polystyrène • 41 Bâtons de sucette • 30 Déchets médicaux • 23 Cotons tiges • 13 Piles • 12 Bombes aérosol • 5 Brosses à dent • 1 Canapé • 1 Friteuse… notamment.

Une pollution alarmante

Aucun de ces déchets n’a vocation a se retrouver sur le trottoir ou dans le cours d’eau. Ils constituent une pollution grave quand des composés chimiques ou électroniques se retrouvent dans l’environnement. Des emballages plastique se désagrègent, se fragmentent jusqu’à ne plus pouvoir être récupérés, polluent et blessent les espèces animales. Sans parler des mégots, déchets à la fois plastique et chimique. A lui-seul, un mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau.

80% des déchets qui se retrouvent dans les océans ont une origine continentale. Jetés par terre, ils glissent et tombent dans le Bassin, se retrouvent ensuite dans la Seine puis dans la Manche. Chacun peut donc agir depuis la capitale en faisant attention à chacun de ses gestes.

Nous sommes la solution

Des solutions existent, comme l’utilisation de la gourde comme alternative aux bouteilles d’eau en plastique, les sacs en tissus pour supplanter ceux en plastique ou encore des alternatives durables comme les pailles en inox pour remplacer ces mêmes objets en plastique à usage unique.

Aujourd’hui nous n’avons jamais autant collecté de déchets autour du Bassin de la Villette. Il reste tant à faire pour mettre fin à la pollution dans notre ville, pour convaincre les décideurs de politiques plus ambitieuses, pour faire respecter la réglementation. Si les 56.000 mégots ramassés avaient été verbalisés, la mairie de Paris aurait engrangé 3,8 millions d’euros. Mais nous n’avons jamais également été aussi nombreux, rassemblés, pour se donner rendez-vous et collecter tous ces déchets pour sensibiliser le grand public.

Ce combat est le nôtre, le vôtre. Nous avons besoin de vous pour porter la voix de l’océan. Merci à vous  et aux associations présentes à nos côtés : Bas les Pailles, Zero Waste Paris, Run Eco Team, Pik Pik, Le Grand Huit, Lemon Tri, Greenpeace, Clean Walker, Marin d’eau Douce, Racines Profondes, No Plastic In My Sea, Bloom, Scouts et Guides de France.

> Voir toutes nos photos sur notre page Facebook

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *