Sac plastique “biosourcé”, “biodégradable”… on fait le point sur toutes ces fausses bonnes idées

Deux ans après l’interdiction progressive des sacs plastiques à usage unique dans les commerces et à l’occasion de la Journée mondiale sans sac plastique le mardi 3 juillet, Surfrider Paris dresse le bilan et constate que de nombreux points de vente en délivre toujours… beaucoup trop.

La loi interdit les sacs en plastique à usage unique mais n’interdit pas les sacs épais réutilisables, pas plus que ceux dits “biosourcés” ou “recyclables”. Or, force est de constater que ces sacs ne sont pas recyclés par les consommateurs. Et ceux qui seraient “biosourcés” (avec une part végétale) ou “biodégradables” ne le sont pas totalement.

 

Alors que veulent dire exactement ces termes ?

Les sacs “biosourcés”

Ils sont fabriqués à partir de matières végétales. Ils ont alors une empreinte carbone plus réduite que celle des sacs plastiques conventionnels. Attention néanmoins : ils ne sont biosourcés qu’en partie (la part obligatoire est fixée à 60% minimum d’ici 2025). Ils restent donc constitués en grande partie de pétrole et de substances chimiques. Et qui dit biosourcé ne veut pas dire biodégradable.

Les sacs “biodégradables”

Quand on pense “biodégradable”, on pense à un produit qui peut disparaître progressivement dans la nature sans laisser de trace. La réalité est toute autre : les sacs biodégradables disparaissent de notre vue car ils se dégradent et finissent en fragments mais la nature n’en a pas fini avec eux car ils vont s’enfouir dans la terre et contaminer les sols.

Les sacs ou leurs fragments peuvent également s’envoler, finir dans les cours d’eau et océans et ainsi polluer et blesser les espèces pendant des centaines d’années. Par ailleurs, aucun emballage ne se biodégrade dans l’eau car la biodégradabilité ne peut se réaliser qu’avec des micro-organismes terrestres. Le sac qui se retrouve donc dans les mers et océans restera donc entier, constituant durablement un danger pour les espèces animales et végétales.

Et le sac “compostable” ?

Le sac compostable a été développé dans l’idée qu’il pourrait se décomposer avec le processus de compostage. Mais ce sac compostable ne l’est que si le compostage se fait industriellement, c’est-à-dire à une température plus élevée que celle que vous pouvez atteindre avec les organismes de votre bac de jardin.

Si votre immeuble ou quartier ne possède pas de poubelle spéciale “compost” (ce qui est la majorité des cas à Paris), il faut donc raviser les ambitions de ce sac et le mettre dans la poubelle “tout venant” car il n’est pas… recyclable. Il ne fera donc jamais d’engrais même si les professionnels du plastique le prétendent.

Pour mettre un sac compostable dans son compost perso, il faut que le mention “compostable à la maison” soit indiquée sur le sac. Mais là encore, le sac ne disparaîtra jamais vraiment. Surfrider Europe a fait le test et le sac mis dans la terre avec épluchures et les vers de terre est toujours là bien des mois après.

Alors que faire ?

Tous ces nouveaux termes (compostable, biodégradable, recyclable) vantés par l’industrie du plastique sont de fausses bonnes idées car ils apportent de la confusion dans les esprits et génèrent des erreurs de tri qui compromettent le recyclage.

La meilleure solution est donc de se passer de ces sacs ou de se mettre au sac réutilisable en coton ou éco-conçu.

5 réponses
  1. Alain
    Alain dit :

    Bonjour,
    question concernant le « vrac » dans les supermarchés : le système actuel est d’utiliser un sac plastique fin dans lequel on met son vrac avant de fermer, de le peser et d’y apposer l’étiquette avec le prix. Comment remplacer ce système dans les grands supermarchés (certaine supérettes ont des balances en caisse, mais ce n’est pas la majorité) ?

    Répondre
    • SFE Paris
      SFE Paris dit :

      Bonjour Alain,
      Dans un certain nombre de supermarchés (encore faible) il est possible d’apporter ses petits sacs en tissu, très léger, qui peuvent êtres utilisés pour les denrées de type fruits à coque,
      semoule, riz, pâtes et tout les aliments qui d’habitude sont emballés dans des sac en papier ou sac plastique bio-sourcés.
      Demandez a l’entrée du magasin ou dans les rayon. Parfois ce n’est pas possible car il faut pouvoir soustraire le poids de votre emballage (souvent quelques grammes) au poids de vos aliments.
      Certaines balances de supermarché ne le permettent pas. Mais vous pouvez cependant interpeller les vendeurs pour qu’ils remontent l’information. Plus il y aura de monde pour en parler,
      plus il y a de chances que le magasin change ses habitudes 🙂

      A bientôt !
      (Désolé pour la réponse tardive, nous avons eu des soucis avec la partie commentaire sur le site!)

      Répondre
  2. pairaud
    pairaud dit :

    Bonjour,
    J’emmène 2 grands sacs réutilisables pour mes courses, mais je vais rajouter les sacs en plastiques que je jetais effectivement juste après le transport des fruits et légumes. Je vais peut être aussi tenter les sacs en tissus, plus sympas.
    merci

    Répondre
  3. Kevin ITZHAK
    Kevin ITZHAK dit :

    Bonjour à toute l’équipe !!!
    Bravo pour votre partage de recherches sur l’impact environnemental & l’aspect pratique agriculture / potager maison.

    Je comptais justement acheter des sacs compostables mais grâce à vos recherches je vais plutôt investir sur un sac réutilisable / packaging carton réutilisable.
    Avez-vous mis en place une NL ?
    Merci encore.
    M. Kevin ITZHAK – Directeur artistique 360° chez KIESTUDIO360

    Répondre
  4. havi79
    havi79 dit :

    Bonjour,
    Qu’en est-il des sacs kraft marqués « 100% biodégradable recyclable » qui servent pour le pain dans les boulangeries ou au vrac dans certains magasins? Peut-on les mettre au tri, ou mieux au compost? Ou est-ce le même constat que pour les sacs en plastique?
    Merci pour vos infos!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.