23.000 mégots collectés en 1h30 de collecte autour du Bassin de la Villette

L’antenne parisienne de Surfrider Foundation Europe organisait ce dimanche 25 mars sa 5e grande collecte de déchets (Initiative océane) aux abords du Bassin de la Villette. En 1h30, de 14h à 15h30, les chiffres sont impressionnants :

– 23.000 mégots ont été ramassés

– 4.150 capsules de bière

– 760 emballages alimentaires

– 430 gobelets en plastique

– 300 bouteilles en plastique

– 310 bouchons de bouteille en plastique

– 300 emballages carton

– 300 canettes en aluminium

– 135 couverts en plastique

– 130 paquets de cigarette

– 150 bouteilles en verre

– 150 tickets de métro

– 85 “touillettes” en plastique

– 70 briquets

– 70 pailles

– 45 bâtons de sucette

… mais aussi un four à micro-ondes, une trottinette, un casque de moto, une bonbonne de gaz, des chaussures, du polystyrène, des médicaments, des seringues, des piles, des bidons de produits d’entretien.

“Il est toujours impressionnant de voir tout ce que l’on ramasse en si peu de temps et dans un petit périmètre, commente Lionel Cheylus, co-responsable de l’antenne parisienne de Surfrider. Les mégots constituent toujours le déchet que l’on retrouve le plus. Puis vient le plastique et le fléau des bouteilles en plastique qui pullulent sur les trottoirs.”

Ces déchets, les Parisiens ne les voient souvent plus tant ils feraient presque partie du paysage. Et pourtant, ils sont bien présents et polluent. Et aucun d’entre eux n’est arrivé ou tombé par terre par hasard.

Une centaine de bénévoles présents pour recueillir, trier et compter ces déchets.

Autour du bassin, ils ont ainsi pu rencontrer les passants et habitants pour les sensibiliser à ces polluants et aux bons gestes. Ainsi, la gourde permet d’emmener son eau avec soi et de se passer des bouteilles plastique, le sac réutilisable en coton ou en tissu est une alternative au sac plastique et le cendrier de poche évite de jeter son mégot sur la voie publique. Il est également très simple de le déposer dans une poubelle.

“80% des déchets que l’on retrouve dans les océans a une originale continentale. C’est pourquoi, Surfrider Foundation agit également depuis Paris”, rappelle Lionel Cheylus.

Car le mégot jeté par terre a toutes les chances de se retrouver dans la Manche faute d’un filtrage aujourd’hui totalement efficace. Sur son parcours, un mégot peut à lui seul polluer jusqu’à 500 litres d’eau.

L’antenne parisienne de Surfrider Paris remercie tous ceux qui ont participé à la collecte mais aussi aux associations amies et partenaires qui nous ont prêtés mains fortes : Run Eco Team, Zero Waste Paris, Bas les Pailles, Watertrek, Pik Pik, le Grand Huit, Mego.

2 réponses
  1. leitner frederique
    leitner frederique dit :

    bravo ! dommage que je n’ai pas vu l’événement à temps pour venir vous aider. Je tente de créer un groupe nettoyage dans mon quartier Nation, ou la fac Sorbonne Nouvelle se construit – ouverture prévue a la rentrée 2019, 18000 personnes attendues. je vois les canettes et autres déchets arriver avec eux =-)

    Répondre
    • Cédric de Surfrider Paris
      Cédric de Surfrider Paris dit :

      Bonjour Frédérique. N’hésitez pas à nous solliciter si vous souhaitez organiser une collecte ou pour avoir des conseils. A bientôt !

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *